Accueil >> Cusco Express >> Noël au Pérou : regards croisés

Noël au Pérou : regards croisés

En cette période de fêtes de fin d’année, nous tenions à vous faire découvrir le temps d’un article les traditions de Noël au Pérou.

C’est donc tout naturellement que nous avons demandé à quelques amis péruviens de nous raconter leur Noël ; le fondateur de Los Chicos de Cusco-Titicaca nous a également fait part de son regard. Conclusion : nous avons été confrontées à deux récits bien différents des célébrations. Une belle histoire d’un côté et une moins féérique de l’autre.

Feliz Navidad !

La majorité des Péruviens célèbrent Noël, comme chez nous, les 24 et 25 décembre.

C’est une période importante pour eux aussi, car c’est l’occasion de se retrouver en famille. Autre point commun, assez incroyable d’ailleurs, comme en France le Père Noël est appelé Papá Noel !

Quelques jours plutôt, à l’école, les enfants préparent des décorations et chantent des « Villancicos » (chansons de Noël), les familles décorent sapins et installent leur crèche (« nacimiento »). Les Plazas de Armas (place centrale des villes et villages) sont aussi ornées de crèches.

Que font-ils le soir du 24 décembre ?

Ils dînent en famille ; il est coutume de déguster de la dinde (pavo con ensaladas). A minuit, échange d’étreinte et de bons vœux, puis petits et grands brûlent de l’encens devant la crèche. Une fois les cadeaux échangés, la suite des festivités se passent dehors. Un florilège de feux d’artifice vient réveiller le pays et illuminer le ciel : chaque famille tire ses propres fusées.

Et le 25 décembre ?

Navidad paneton peru

Jour férié, c’est le moment de prolonger les célébrations en famille. La tradition est de se rassembler autour d’un bon chocolat chaud et de déguster du Panetón (pannettone, spécialité italienne importée au Pérou il y a plusieurs décennies).

Une Noël moins féérique pour certains

Quand nous avons demandé à Jean-Gabriel (fondateur de notre association), quelles sont les activités de Noël des élèves dans les écoles que nous aidons, le contraste est bien marqué avec ce que nous venons de vous raconter plus haut.

Dans nos écoles, il n’y a pas de décoration de Noël, faute de budget et de tradition. Les parents et les professeurs offrent tout de même le Panetón de Noël et un chocolat chaud aux enfants (« chocolatada »).

Cette année, l’association Huchuy Yachaq que nous aidons, n’a pas pu faire de fête, et a même fermé une semaine avant le début des vacances et ce faute de budget.

Dans les maisons, le sapin de Noël est réservé aux plus aisés; il n’y a aucune ou peu de décoration. Beaucoup de nos Chicos n’auront pas de cadeau de la part de leur famille. Ils en reçoivent en général un, soit par le biais d’école, ou d’une association.

Santuranticuy-campesinosSur la Plaza de Armas de Cusco se tient le marché du Santuranticuy, foire artisanale où sont vendus notamment des santons pour composer les crèches. Des « campesinos » (habitants des campagnes alentours) se rendent en ville pour vendre leurs herbes qui serviront à la confection des crèches. Ils dorment sur place, n’ayant pas les moyens de payer un logement. Cette année, certains étaient présents dès lundi, cela veut dire qu’ils restent à dormir sur le trottoir du lundi à dimanche matin… Des Cusquéens plus aisés leur apportent de la nourriture ou des vêtements.

 

***

Célébrer Noël n’est donc pas un privilège pour tous.
Vous nous direz que ce problème n’est pas propre qu’au Pérou. En effet, même chez nous en Europe des familles ne peuvent profiter de ces fêtes faute de moyen. Nous rêverions tous que la magie de Noël illumine les yeux de tous, mais le constat est bien différent. Malheureusement, Papá Noel n’a pas le pouvoir de rendre meilleur la vie des familles défavorisées. A notre échelle notre association essaye d’améliorer le quotidien des Chicos.
Nous sommes tous sollicités fréquemment pour aider des populations en difficulté et nous ne pouvons bien entendu agir pour tous. Alors,  une pensée ou un geste pour ces personnes privées de Noël sera déjà une belle action de votre part.

Merci et joyeuses fêtes de Noël à vous et vos proches.

 

Merci à Jean-Gabriel, Borys et Gonzalo de nous avoir aidé à rassembler des informations sur les traditions péruviennes de Noël.

One thought on “Noël au Pérou : regards croisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top