Accueil >> Articles >> Des nouvelles d’Huchuy Yachaq

Des nouvelles d’Huchuy Yachaq

31 mai 2020

« Nous avons un grand courage et l’envie d’accompagner les familles… » 

Comme vous avez pu le lire dans le dernier Cusco-Express, les foyers péruviens sont confinés depuis le 16 mars. Alors qu’ici en Europe, nous respirons enfin, le continent Sud-Américain devient le nouvel épicentre de la pandémie de Covid-19. Le gouvernement péruvien a récemment prolongé le confinement jusqu’au 30 juin prochain et les écoles pourraient rester fermées jusqu’en 2021. 

Face à cette situation, l’équipe pédagogique de Las Hormiguitas s’adapte et s’investit avec beaucoup d’ardeur et d’ingéniosité pour encourager les enfants de la maternelle et leurs familles. Marlene Quispe Barientos, directrice du centre social, relève trois priorités : le maintien du lien avec les enfants via la continuité pédagogique, l’accompagnement des familles éprouvées par le confinement associé à une situation économique critique, et la sécurité alimentaire des familles les plus vulnérables. Un défi difficile pour l’équipe enseignante mais qui participe de la mission éducative et sociale du centre Huchuy Yachaq et de sa raison d’être. 

Le maintien du lien avec les enfants via la continuité pédagogique

Le 2 mars 2020, 58 enfants entre 3 et 5 ans faisaient leur rentrée à Las Hormiguitas, accueillis par Diana, Margoth et Raquel respectivement enseignantes des classes Rijchary, Inti Ñan, et Atipamuy. Les enfants commençaient à peine à se sentir en confiance avec leur institutrice et leurs camarades lorsque le confinement est entré en vigueur…

Depuis le 16 mars, l’équipe enseignante, confinée elle aussi, poursuit son engagement éducatif et social. On sait aujourd’hui que 16% des familles ont rejoint leur communauté natale, en milieu rural pour éviter de sombrer dans la misère, que le centre reste sans nouvelles de 5% d’entre elles et que 88% des enfants suivent le programme pédagogique proposé par les enseignantes. La quasi-totalité des familles n’ayant pas accès à Internet, le programme mis en place consiste à :

  • Remettre aux enfants des cahiers d’activités éducatives et ludiques à faire à la maison avec le matériel nécessaire à la réalisation des activités.
  • Envoyer par WhatsApp des vidéos de partage d’expériences, travaux manuels, exercices de psychomotricité, textes, poésie, contes.
  • Effectuer des visites à domicile pour un suivi personnalisé de l’enfant dans sa famille.

L’accompagnement des familles

Les visites à domicile de l’équipe sont l’occasion d’encourager l’implication des parents mais aussi d’appréhender les réalités et fragilités des familles, malmenées par une très grande précarité économique à laquelle viennent s’ajouter les effets délétères du confinement. On assiste ainsi, comme chez nous en France, à une forte augmentation des violences conjugales et des situation de maltraitance. L’accompagnement des professionnel.le.s permet de suivre l’état psychique des familles, de répondre à leurs préoccupations et inquiétudes et de leur transmettre force et courage. 

La sécurité alimentaire des familles les plus vulnérables

Particulièrement touchées par la suspension des activités économiques, un tiers des familles usagères du centre sont dans une situation économique critique et plus d’un quart souffrent de la faim. Dès le départ, Marlene et ses collègues se sont mobilisées en lançant une cagnotte auprès des ami.e.s et volontaires de l’association Huchuy Yachaq pour venir en aide aux familles les plus touchées. 

L’argent récolté ainsi que la part de la dotation de Los Chicos de Cusco qui était destinée à la cantine ont permis de confectionner des paniers avec des produits alimentaires de base : riz, sucre, farine d’avoine, lait concentré, boîtes de thon, œufs, huile, lentilles. La prolongation du confinement jusqu’à fin juin et l’interruption des activités touristiques à Cusco vont aggraver la situation des familles les plus précaires pendant de longs mois encore. Une grande partie du budget de Los Chicos attribué en début d’année à Huchuy Yachaq finance le salaire des enseignantes. Une partie du budget alloué à la cantine et à divers ateliers qui n’auront pas lieu cette année alimenteront l’aide alimentaire pour les familles d’Huchuy Yachaq.

Le parrainage de classe contribuera lui aussi à alimenter l’aide aux familles usagères du centre social et nous vous remercions sincèrement pour votre soutien en cette période critique où la solidarité à l’échelle internationale est plus que jamais indispensable.  Cliquez ici pour parrainer une classe. 

« Nous avons un grand courage et l’envie d’accompagner les familles… nous ferons de notre mieux et avec vous nous savons que nous ne sommes pas seuls. » Marlene Quispe Barrientos, directrice du centre social Huchuy Yachaq

Soutenir l’école et ses bénéficiaires en cette période difficile

 
Top