Accueil >> Articles >> Manon Garros, ostéopathe professionnelle, est intervenue à Picol, Huchuy Yachaq et ASVIN

Manon Garros, ostéopathe professionnelle, est intervenue à Picol, Huchuy Yachaq et ASVIN

Un grand merci à Manon Garros, ostéopathe professionnelle, qui a pratiqué, à titre bénévole, 4 jours de soins à Picol, Huchuy Yachaq et ASVIN pour 42 élèves. Elle nous fait part de son retour d’expérience :

“C’est avec beaucoup de plaisir et d’enthousiasme que j’ai pu découvrir l’univers de l’association Los Chicos de Cusco. Bien que l’ostéopathie soit largement pratiquée et répandue en Europe, elle demeure encore presque inconnue au Pérou. En plus de prodiguer des soins ostéopathiques, je devais donc également m’assurer de présenter mon travail aux élèves ainsi qu’aux professeurs. J’ai pu pratiquer 4 jours d’ostéopathie : deux jours à Asvin, un jour à Huchuy Yachaq et un jour à Picol. N’étant que de passage à Cusco je n’ai malheureusement pas disposé de davantage de temps ; cependant ces 4 jours furent, je pense, suffisants pour une première approche de l’ostéopathie dans les écoles. Ce fut 4 jours intensifs, durant lesquels j’ai pu prendre en charge au total 42 enfants âgés de 3 à 10 ans.

Dans chaque école, j’installais mon “cabinet” à l’aide de tables et matelas dans une pièce calme, en général la bibliothèque. J’ai été agréablement surprise de voir que les enfants étaient très demandeurs, la plupart arrivaient dans la bibliothèque en courant, plein d’entrain et de curiosité à découvrir l’ostéopathie. Chaque séance était unique et chaque enfant réagissait de façon différente : certains étaient un peu timides, certains présentaient une totale confiance et se relâchaient tout de suite, d’autres étaient plus nerveux et avaient du mal à se relâcher. Les plus petits étaient en général moins patients, l’aide d’un livre n’était alors pas de refus … Mais chaque séance n’en restait pas moins intéressante !

C’était au début un peu difficile de communiquer avec les enfants, mais j’ai finalement de mieux en mieux réussi à communiquer avec eux ; Surtout avec les plus grands. Beaucoup me posaient des questions sur la France et étaient curieux de savoir comment est la vie là-bas, en retour ils me parlaient de leurs familles et de ce qu’ils aimeraient faire plus tard, très souvent les voyages faisaient partis de leurs envies ! C’est le cas de Patricio, 10 ans, qui me raconte des étoiles plein les yeux qu’il aimerait voyager en Europe! Adriana 7 ans aimerait être vétérinaire plus tard, à la fin de la séance elle me prend dans ses bras pour me dire merci c’est très émouvant !

Souvent, les enfants me disaient ne pas présenter de douleurs en particulier lorsque je leur demandais en début de séance, mais au fur et à mesure que le traitement commençait ils me parlaient de maux de têtes fréquents, maux de dos ou de ventre dont ils ne parlent pas à
leurs parents…certains présentaient beaucoup de tensions tissulaires, le traitement ostéopathique était alors nécessaire. Ils se sentaient d’ailleurs en général fatigués suite à la séance, ce qui est très courant en ostéopathie et signe de réactivité au traitement.

Pour finir, je ne retiendrai que du positif de cette expérience enrichissante, des enfants intéressés et très réceptifs à l’ostéopathie, une bonne ambiance dans les écoles et des professeurs très accueillants. Hasta pronto!”

Manon.

Top