Accueil >> Articles >> Un Noël à Cusco

Un Noël à Cusco

L’année scolaire terminant fin décembre au Pérou, les derniers jours de classe sont vivement imprégnés de l’esprit de Noël. Tour d’horizon des traditions et temps forts dans les écoles :

Activités créatives de Noël

Los Chicos de Cusco

 

Qui dit Noël, dit activités manuelles sur ce thème.
Peinture, coloriage, pâte à modeler, …
Des créations que chacun.e a pu rapporter chez soi fièrement.

 

 


Chocolatada

La tradition veut que les élèves reçoivent un chocolat chaud et un panettone. Les établissements scolaires, dont les moyens financiers limités, font en sorte que la chocolatada soit offerte par des particuliers, des associations ou par la municipalité.
A Huchuy Yachaq, Doris (Cusquénienne accueillant régulièrement des bénévoles Los Chicos de Cusco) a fait don de pannetones partagés lors du spectacle de fin d’année.

A ASVIN et Picol, la Municipalité de San Jeronimo a organisé la Chocolatada. Un moment rythmé par des activités pour divertir les enfants, assurées par trois animatrices : chants, danse, jeux.
Bonne humeur et rires assurés 🙂

Les directur.rice.s des écoles étaient doublement satisfaits car cela révèle la considération de la municipalité à l’égard de leur établissement, considération qui ne semblait pas gagnée les années passées (les pouvoirs publics soutenant très peu les projets éloignés du centre historique de Cusco).

Spectacles de fin d’année

On pourrait comparer ces fêtes aux kermesses que nous connaissons en France. Au programme de ces “fiestas de clausura” (fêtes de clôture) : chant, saynètes, danse, … Pour les professeur.e.s, c’est un espace de création artistique idéal pour développer l’esprit créatif des élèves et la confiance en soi ; pour les enfants c’est l’occasion de se confronter à un public, de se surpasser et de s’amuser; pour les parents, c’est la fierté de voir leurs enfants performer.
Quelques jours avant, les répétitions s’enchaînent. Tout n’est pas encore parfait mais on sait que le jour J la magie du direct opérera 🙂

 

A Picol, place au festival des talents

Le vendredi 13 décembre ce fût la première édition du Festival des talents de l’école sur un thème plus qu’important : les droits des enfants.
Près d’une heure de spectacle en présence de quelques parents. Une scène ouverte où leurs enfants ont exprimé leurs droits (d’étudier, de ne pas être abandonné.e, d’être en bonne santé, …). Des messages forts qui ne laissent pas indifférent.e…
Les plus petit.e.s, accompagné.e.s de leur institutrice, ont joué des saynètes de situations qui peuvent se produire dans certaines familles : des enfants allant travailler plutôt que d’aller à l’école, des enfants malades non soignés, …

Les grados 2 ont chanté et dansé, les élèves de grado 5 ont joué l’abandon d’un nouveau-né,  les grados 3 le travail des enfants dans la rue…

Cliquez ici pour voir d’autres photos.

A Huchuy Yachaq

Les petit.e.s du jardin d’enfants Las Hormiguitas (3-5 ans) nous ont offert un spectacle de toute beauté nous laissant le sourire aux lèvres pour un bon moment !
Après avoir entonné l’hymne péruvien puis cusquénien, les enfants ont joué l’histoire de la naissance de Jésus, la religion chrétienne étant très ancrée au Pérou.

Puis place à une succession de danses, de chants en quechua et espagnol. Des moments précieux et remplis de bonne humeur qui créent des souvenirs pour chacun.e.s.

Cliquez ici pour voir également des photos de l’événement

Un Noël à Cusco

Sur le terrain jusque fin décembre, ce fût l’occasion de passer un Noël à Cusco. Souvent on se demande quelles sont les traditions des autres pays à cette période. Et bien au Pérou aussi, pour ceux.celles le fêtant, on partage les repas en famille (dont la traditionnelle dinde et le pannetone), on s’offre des cadeaux, les croyant.e.s vont à la messe, …
Mais il y a aussi quelques spécificités comme les feux d’artifices que chacun.e tire. A partir de 23h30, on entend les premières détonations. A 00h et pendant plus d’une heure, la ville se teinte de mille lumières, on ne sait même plus où regarder tant il y a de feux qui partent à la seconde. Une certaine peur s’installe car ceux-ci sont tirés dans les rues ou depuis les jardins des maisons. Ici aucun périmètre de sécurité et la pensée que les projectiles atterrissent sur les habitations effleure l’esprit…

Le marché du 24 décembre

Tous les 24 décembre sur la Plaza de Armas de Cusco se tient un marché de Noël. Les vendeurs viennent parfois de loin et notamment des campagnes isolées pour gagner un peu d’argent. Dans les rues adjacentes, des centaines d’enfants sont là avec leur famille, à vendre, à tuer le temps, à dormir à même le sol. Certain.e.s petit.e.s ont les yeux hagards, la fatigue se lit sur le visage de beaucoup d’entre-eux… En parlant avec quelques parents, ils confient qu’ils ne pouvaient pas laisser leurs enfants seuls au village, les familles viennent donc au complet et font parfois beaucoup d’heures de voyage pour venir… Un Noël différent et plus rude pour ces personnes vulnérables. Un sentiment d’énervement, d’impuissance, d’empathie survient et le ressenti d’une fête devenue bien trop commerciale et creusant un peu plus les inégalités s’installe. Que faire pour enrayer cette triste réalité ? Des associations locales distribuent ce soir là des chocolats chauds et des plats chauds.

Reste à chacun.e d’être conscient.e de l’exisence de ces situations et peut-être consommer autrement ou agir à son échelle pour que la magie de Noël opère pour tou.te.s…

Top